mercredi 26 octobre 2016

La Nuoo Box – édition octobre 2016

Bonjour les Bridget !

Dans le paysage florissant des boxes beauté, celles orientées vers le bio tendent à se développer. J’ai déjà eu l’occasion de vous parler de la Biotyfull Box (Noël 2015, janvier 2016 et août 2016), qui est l’une des meilleures à mon sens sur ce créneau. Mais aujourd’hui, je vous propose de découvrir – avec moi ! – une petite nouvelle qui est née il y a quelques mois : la Nuoo Box. Comme je vis avec un Mark Darcy en or, celui-ci m’a offert un abonnement de trois mois ; de quoi me laisser le temps de me faire un avis !


Les points forts du concept

La Nuoo Box, c’est un mix de la Glossy et de la Biotyfull. De la première, on retient l’idée de cinq produits au format miniature ou voyage (jusqu’à 60 ml) et d’un petit magazine. De la seconde, le fait que tout ce que la boîte contient est bio, naturel et/ou vegan du monde entier. Voici d’ailleurs les engagements de la marque :

·         Sélectionner uniquement des produits finis contenant des ingrédients naturels ou d’origine naturelle ou issus de l’agriculture biologique ;
·         Exclure les produits contenant des matières premières, composants chimiques, toxiques ou conservateurs sujets à controverses écologiques ou sanitaires tels que les parabens, phtalates, PEGs, silicones, huiles minérales, colorants et parfums de synthèse ;
·         Exclure les tests sur les animaux de la conception à la fabrication des produits finis ;
·         Informer notre clientèle de façon transparente, claire et objective et établir un lien de confiance quant à la qualité et la composition des produits référencés chez NUOO.

Voilà de quoi peut-être rassurer celles qui craignent la mention « produit naturel » qui ne recouvre rien d’un point de vue légal.

Mais le plus, c’est que l’on connaît à l’avance la sélection du mois. En se connectant sur le site (onglet « box du mois »), il est possible d’accéder à la liste des produits que l’on peut possiblement trouver dans sa box. Ce mois-ci, il y en a 12, avec entre autres les shampoings solides Lamazuna et un mascara Dr Hauschka. Pour celles qui veulent garder la surprise, il suffit de ne pas se rendre sur le site !

Plein d'infos intéressantes dans le mag, et même des recettes !

L’autre point fort, ce sont les marques présentes dans la box : certaines sont très connues (REN, Acorelle, Cattier, Akane, pour ne citer qu’elles) mais c’est aussi l’occasion d’en découvrir d’autres qui méritent peut-être le coup d’œil. En tout cas, la sélection des marques sur leur site me fait vraiment envie.

Dès l'inscription terminée, on a la possibilité de remplir un profil beauté assez complet qui permettra de recevoir une sélection proche de nos besoins.

Enfin, si certains des produits que vous avez reçus vous ont convaincues, vous pourrez alors vous les procurer directement sur l’eshop du site. Concept bien pensé, même si je trouve cette boutique virtuelle un peu « brouillonne » pour se repérer dans les achats.

Alors, qu’ai-je reçu ce mois-ci ?

Un bon point pour l'emballage
, que je trouve particulièrement soigné et joli.



Gommage Eclat - Corps et Visage MAISON MEUNIER (environ 50 g, 5.20 euros)
Un gommage visage et corps qui sent bon le café et les agrumes ! Idéal pour ce type d'utilisation, les vertus du marc de café étant régulièrement vantées pour éliminer en douceur les cellules mortes.

Exfoliant visage « Oil to milk » MADARA (12.5 ml, 4.90 euros)
Bon, un deuxième gommage... Dédié seulement au visage cette fois-ci. Sa particularité réside dans sa texture, une huile aux micro billes de cire naturelle que l'on applique et masse directement sur peau sèche, puis qui se transforme en lait au rinçage. Certifié Ecocert.

Mascara « Volume » DR HAUSCHKA (3.5 ml, 7.60 euros)
Ouiiiiiiii ! Enfin un produit de maquillage sympa dans une box ! Et qui convient à tout le monde ! Une super marque que je n'ai jamais testée niveau make-up. Un produit utile et qui me fait vraiment super plaisir. Certifié Natrue

Huile précieuse essentielle « Oli preciosa » BELESA (30 ml, 9.90 euros)
Une huile... C'est l'un des défauts que je trouve aux boxes bio : on n'échappe jamais au flacon d'huile végétale. A tel point qu'on en fait des collections... Certes, ce sont des produits souvent qualitatifs, mais ça devient lassant de toujours se retrouver avec le même type de cosmétique. Ici donc, une huile conditionnée dans un petit flacon en verre avec un spray. Très pratique d'emploi, pour le visage, le corps et les cheveux. En tout cas, elle sent divinement bon et ne laisse pas de fini gras sur la peau.

Huile cheveux Argan et Avocat KOZMETICS (10 ml , 4 euros)
Une deuxième huile... alors uniquement dédiée aux cheveux, mais bon, on nage quand même en pleine redondance là... Son parfum citronné est plutôt agréable. 

BONUS : un sachet à infuser de la marque "Chic des plantes !". 

Valeur approximative de la box : 31.60 euros.

Verdict ?

Mon avis sur cette box est partagé. D'un côté, je suis contente de découvrir des marques bio ou naturelles que je ne connaissais pas, et très heureuse d'avoir reçu le mascara Dr Hauschka. Les quantités sont suffisantes pour se faire une bonne opinion de l’efficacité de tous les produits. J'apprécie également le petit bonus, un sachet d'herbes à infuser ! Le magazine est vraiment complet et intéressant à feuilleter.

Mais recevoir deux gommages et deux huiles dans la même box... franchement non ! J'aurais au moins voulu recevoir un des shampoings Lamazuna ! J'espère ne pas rencontrer ce problème qui gâche un peu la surprise dans la prochaine box...  

Où l’acheter ? Vous avez le choix en vous connectant sur le site de la Nuoo Box entre l’abonnement mensuel résiliable à tout moment pour 26 euros par mois FDP inclus, l’abonnement sur trois mois pour 75 euros (soit 25 euros la box FDP inclus), sur 6 mois et sur 1 an. Honnêtement, si vous voulez seulement essayer, et vu le peu de différence de prix, je vous conseille de prendre le tout premier, l’abonnement mensuel, que vous pourrez transformer si le concept vous plaît (guettez les codes promo, le site en propose de temps en temps) ou résilier si vous êtes déçues.


A vous les studios ! Et vous, que pensez-vous de cette Nuoo Box ? Auriez-vous envie de l’essayer ?

lundi 24 octobre 2016

Pedal to the Metal : la nouvelle palette Lily Lolo qui m'a déçue

Hello les Bridget!

J’ai déjà eu l’occasion de vous parler du maquillage minéral Lily Lolo, notamment pour les fonds de teint qui sont un véritable délice pour toutes les peaux, et en particulier mixtes et grasses. Mais je vais là m’intéresser à l’une des nouveautés automne 2016 de la marque, qui a insidieusement et fatalement attiré mon regard de Palette Addict : Pedal to The Metal, une édition limitée.

Du métal en fusion pour le regard

La palette propose 8 godets d’un gramme chacun dans des couleurs inédites (source moncornerb) :


Photo Finish: un nude crémeux au fini mat.
Fuelled: un beige pailleté et scintillant.
Pole Position: un brun doux au fini mat.
Silver Bullet: un argenté intense et pailleté.
Gold Metal: un fard or léger au fini scintillant.
Carbon: un gris foncé mat.
Hook Up: un beige doux et mat.
Black Zinc: un fard mat intense, presque noir.


On voit que sur la photo commerciale, certains fards paraissent un peu rosés : il n'en est rien.

D'ordinaire, Lily Lolo ne me déçoit jamais. A la vue, cette palette contient des couleurs splendides. Le site de la marque vous présente d’ailleurs un look à essayer avec sa palette, histoire de vous donner une idée.

Au soleil

A la lumière électrique


Mais c'est à l'usage que la déception point : la pigmentation des fards est vraiment insuffisante. J’ai essayé plusieurs fards, en solo ou combinés... On ne voit presque rien ! Les fards pailletés ne se distinguent que par leurs paillettes (à part le doré que l'on reconnaît un peu plus franchement) ; quant aux fards mats... J'ai beau passer plusieurs couches sur mes yeux, impossible d'intensifier la couleur. Le pire étant "Photo Finish", proche de l'invisible. L'emploi d'une base permet d'améliorer légèrement l'intensité des fards, mais bon... Le résultat est très trop subtil, et ce n'est pas ce que je recherche quand j'achète une palette de fards métalliques. Difficile de parler de la tenue des fards tant ils ne se voient pas sur mes paupières... Je peux regretter enfin le manque de finition quant au compactage des fards dans les godets (ça déborde et ça fait moins joli du coup).
Swatches sous différentes lumières

Je vous laisse deviner les trois teintes que j'ai utilisées...

Niveau packaging, je retrouve celui de mon fard à paupières Ivy League : du plastique blanc et noir sobre, pour une palette en format de poche que l’on peut emmener partout avec soi. Un pinceau double embout mousse est inclus, que je trouve pour le coup pratique puisque l'un des deux est plus fin et permet de tracer des ras de cils précis avec les fards Carbon et Black Zinc. N'oublions pas la présence d'un miroir, toujours utile. Look minimaliste mais suffisant qui me plaît bien.

Faut-il l’acheter ?

Franchement, que vous connaissiez ou non la marque Lily Lolo, je ne vous conseillerai pas cette palette, et cela me crève le coeur de le dire... Les fards ne sont pas suffisamment qualitatifs et ne rendent pas honneur à la marque qui d'ordinaire propose d'excellents produits. Sinon, penchez-vous sur l’autre nouveauté de la saison, la palette Filthy Rich aux teintes automnales magnifiques, qui me fait également de l’œil, la coquine. Attention : éditions limitées !

Packaging : 05/05
Pigmentation : 01/05
Prix : 03/05

Où se le procurer : au prix de 25.90 euros sur le site moncornerb et 27.90 euros sur le site ayanature.

A vous les studios ! Vous connaissiez les fards à paupières Lily Lolo ? Que pensez-vous de cette palette ?    

jeudi 20 octobre 2016

Mes fards à paupières Couleur Caramel

Bonjour les Bridget !

Ma trousse à maquillage déborde, malgré un tri fait cet été. C’est que je me suis lancée dans la découverte de la marque Couleur Caramel, dont je vous ai déjà parlé de l’excellente Base Velours pour le teint et la Poudre Mosaïque. Aujourd’hui, on fait un focus sur les yeux, avec les fards à paupières de la marque.

Du nacré et du mat

Ce que je regrette chez certaines marques de maquillage bio dont je ne citerai pas le nom, c’est le manque de variété et le côté terne des couleurs… Ce que je trouve chouette avec CC, c’est qu’il y a un vrai choix de couleurs et que l’on peut se faire vraiment plaisir ! Voyez plutôt !

Les nacrés
Les mats










Il y a de tout pour satisfaire nos envies de couleurs : des bruns, des dorés, des rosés, des jaunes, des verts, des bleus, des gris… Ces FAP sont disponibles sous le format classique (2.5 g) ou en recharge (1.3 g). 100% des ingrédients sont d’origine naturelle, avec 10% de bio. Toutefois, tous ne sont pas vegan (comprenez que l’on peut y trouver des extraits animaux tels que la cochenille, pour le rouge).

Ces ombres sont enrichies en différentes huiles végétales (karanja, abricot bio, macadamia bio, soja bio), beurre de karité et squalane d’origine végétale pour prendre soin de la peau délicate des paupières. Elles ne contiennent pas de talc qui peut s’avérer irritant pour les yeux. Un petit point sur le squalane : si vous pratiquez un peu l’anglais, vous comprendrez qu’il s’agit d’un extrait de… requin (squale) ! Oui, on en retrouve dans nos cosmétiques… L’intérêt de cet ingrédient est son caractère super hydratant et le toucher soyeux et lisse qu’il confère… pour une application agréable du produit. Heureusement, les progrès de la chimie ont permis l’invention d’un squalane d’origine végétale (dérivé de l’olive). Laissons les requins barboter tranquillement dans les abysses.

Le conditionnement s’inscrit dans la démarche écolo de la marque : du carton kraft, de la corde, un élastique. Ce genre d’emballage me fait moyennement rêver, mais il ne fait pas cheap et est parfaitement logique.


Pigmentation et tenue

C’est là l’essentiel sans doute… Voici les points forts de ces FAP :
- toucher soyeux
- application agréable
- couleurs intenses
- tenue égale à ceux d’autres marques comme Urban Decay
- pas d’irritations


Seuls deux FAP m’ont un peu déçue : le 123 Rose Poupée (mat) qui pâtit d'une sorte de pellicule qui empêche de prélever de la matière, et le 64 Corail (nacré) tellement saturé en nacres que l’on ne voit plus vraiment la couleur corail. Le 103 Slave est discret mais parfait pour donner bonne mine.  
Enfin, je suis folle des cuivrés et surtout des prunes 100 Fatale et 111 Rose Bohème… Superbes sur des yeux marron !


Faut-il les acheter ?

C’est un grand oui ! Mise à part la teinte mate Rose Poupée qui n’est vraiment pas assez pigmentée – je ne saurais dire si c’est le cas de toutes les ombres mates de la marque – tous les autres FAP n’ont rien à envier à leurs copines non bio ! Très facilement dépotables, on peut se composer soi-même sa propre palette à l’aide des étuis vides proposés à la vente ; ou bien on se la fabrique soi-même à l’aide de tutos, comme celui d’Ellybeth sur sa chaîne youtube ou bien du blog Beauty Handmade et Compagnie qui sont vraiment bien faits.


Packaging : 05/05
Pigmentation : 04/05
Tenue : 05/05
Prix : 05/05

Où se les procurer : 11.90 euros le FAP de 2.5 g et 7.90 euros pour la recharge de 1.3 g sur le site de la marque et dans vos boutiques spécialisées !

A vous les studios ! Vous aussi, vous avez craqué pour des teintes Couleur Caramel ? Quelles sont celles qui vous font envie ?

lundi 17 octobre 2016

Partir loin avec le masque Aura d’Antipodes

Tena Koutou les Bridget !

Autrement dit « bonjour » en langue maorie, qui est une des deux langues officielles de la Nouvelle Zélande. Eh oui, aujourd’hui, nous allons partir à l’autre bout du monde, aux antipodes, avec une marque que j’ai récemment découverte par le biais de son masque au miel de Manuka. Prêtes pour le voyage ?


Antipodes, made in New Zeland

Voici le visage de la marque :

source
Elizabeth Barbalich, néozélandaise, propose à travers ses produits le meilleur du végétal que son pays peut nous offrir : le kiwi, le miel de Manuka, la fleur de Kowhai, le pohutukawa (l’arbre de Noël de là-bas) ou encore le totara. Que de noms exotiques ! Dans des formules qui se veulent naturelles (toutes labellisées « Vegetarian Society Approved », garanties sans ingrédients d’origine animale et non testées sur nos amies les bêtes), la marque Antipodes mise sur des gammes complètes pour le visage, le corps, et même du maquillage, respectueuses de notre peau, mais surtout efficaces : ainsi se base-t-elle sur des démonstrations cliniques qui valident l’action des produits (je ne vous cache pas que je ne suis pas allée vérifier la véracité de cette allégation).

Les vertus du miel de Manuka

Le masque dont je vais vous parler est composé d’un ingrédient phare, extrêmement réputé pour ses effets anti-bactériens et cicatrisants : le miel de Manuka, arbrisseau cousin du célèbre « Tea Tree » que les acnéiques connaissant très bien sous forme d’huile essentielle ! Chauvins, les Néo-Zélandais vantent la grande pureté de ce miel, élaboré par les petites abeilles dans un environnement sain. Sa particularité ? Sa teneur en méthylglyoxal (source), aux pouvoirs antibactérien et cicatrisants reconnus, qui est plus élevée que dans les miels classiques.

Fleurs de Manuka source
Considérez-le comme le « Super Miel » des miels ! Et tout ce qui est super, est rare donc cher… Je m’étais renseignée à une époque, afin d’incorporer ce précieux ingrédient dans des préparations home-made et des masques minute. Les bras m’en sont tombé, je ne vous le cache pas… 50 euros en moyenne le pot de 250 g ! Et il faut se méfier des contrefaçons… La marque qui sortait du lot est Comptoirs et Compagnies. Si vous êtes intéressées, je vous conseille de lire cet article (« N’achetez pas du miel de Manuka ») et celui-ci (« Comparatif des miels de Manuka ») issus du site manuka matata, très instructifs. Ou encore cet article du site consoglobe, très bien fait là aussi. Sachez enfin que le super pouvoir du miel de Manuka s’évalue en fonction de son UMF (Unique Manuka Factor) : plus celui-ci est élevé, plus son action est importante.

Aura (Manuka Honey Mask) : une pépite pour les peaux à imperfections

Revenons-en à notre masque, Aura. Quel joli nom, là aussi. C’est un des points que j’aime chez cette marque : des packagings sobres mais reconnaissables, des noms poétiques. Conditionné dans un tube à la manière d’un dentifrice (ou de lait concentré sucré, pour les gourmandes), ce masque pour le visage promet de purifier l’épiderme tout en lui apportant douceur et hydratation.


Niveau composition, les ingrédients végétaux côtoient les ingrédients synthétiques, considérés comme sûrs par le site « Zenziscope » (dont je vous ai déjà parlé sur le billet destiné aux vernis Avril de cet été). Chose appréciable, le miel de Manuka est présent en 2ème position sur la liste INCI, ce qui induit qu’il est présent en bonne quantité dans la formule. On retrouve également de l’huile d’avocat, de l’extrait de pépins de raisin et des extraits de fleurs de pohutukawa. Les ingrédients synthétiques servent notamment à la conservation et à l’émulsion (la fusion de l’huile et de l’eau, comme une mayonnaise) des différents ingrédients.


Niveau galénique, ce masque est un véritable plaisir : très onctueux, et au parfum exquis de vanille et de mandarine. On l’étale généreusement sur le visage propre et on le laisse poser 15 minutes avant de le rincer.

                   

Mais est-ce que le résutat est là ? Franchement, oui ! Beaucoup, beaucoup moins de points noirs, des pores vraiment plus resserrés, un teint uniforme et une peau bien hydratée, cocoonée. L’action purifiante du miel de Manuka est également visible à un autre niveau : il arrive qu’une pustule fasse son apparition notamment sur les mandibules, comme si le miel de Manuka la faisait sortir plus vite (un peu dans le concept de la pâte grise de Payot, voyez).

L'UMF 20 du miel utilisé indique son excellente qualité active
Faut-il l’acheter ?

Vous l’aurez compris, je suis très satisfaite de ce masque que je rachèterai dès que le tube sera terminé. C’est un investissement, car le prix n’est pas donné : 33 euros le tube de 75 ml, soit 440 euros le litre. C’est cher. La marque Antipodes se place d’ailleurs sur le créneau du naturel chic. Mais vu les résultats très convaincants sur ma peau, tant au niveau de son aspect que de son hydratation, je n’hésiterai pas.


Packaging : 05/05
Efficacité : 05/05
Parfum : 05/05
Prix : 02/05

Où se le procurer : 33 euros le tube de 75 ml sur le site de mademoiselle bio ainsi que sur le site oh my cream, et dans les boutiques spécialisées.

A vous les studios ! Utilisez-vous des produits de la marque Antipodes ? Vous connaissiez le miel de Manuka ?

mercredi 12 octobre 2016

Mon shampoing sec Secrets de Provence : une alternative aux célèbres Batiste ?

Hello les Bridget !

Pour une fois, c’est d’une nouveauté toute récente dont je vais vous parler. Oui oui ! Il faut dire que j’ai flashé sur elle et l’ai commandée dès le jour de sa sortie… Il s’agit du shampoing sec de la marque Secrets de Provence ! Une démarche intéressante sur un marché qui s’est développé ces dernières années et qui est largement acquis à la marque Batiste !


Shampoing solide, sec, en poudre : quelle différence ?

A force, avec tous ces noms différents, on risquerait de s’y perdre ! Tous sont des shampoings, mais ils se différencient en fait par leur format. Petite récap’ :

- le shampoing solide : il se présente sous la forme d’un savon (parfois d’un donut, parfois d’un cannelé, en fonction de la marque). A faire mousser dans les mains ou les cheveux avec de l’eau. Les deux marques principales sur ce créneau sont Secrets de Provence et Lamazuna. Les adeptes du DIY se le fabriquent elles-mêmes !

(source)

- le shampoing en poudre : une forme que je n’ai trouvée qu’avec la marque Secrets de Provence ; les cosmétiques en poudre (sans eau donc) tendent à se développer car ils sont pratiques à emporter. On se mouille les cheveux et on verse la dose contenue dans le sachet au creux de la main, on humidifie, on lave les cheveux, you rince, you smell like a flower !

(source)

- le shampoing sec : c’est l’allié des femmes pressées qui ne veulent pas se laver les cheveux tous les jours (ce qui est fortement recommandé) ; il permet également d’apporter un peu de gainage et de volume aux cheveux plats. Présenté classiquement en aérosol (comme un déo spray), on le pulvérise sur les racines, on laisse poser deux minutes puis on masse et on brosse. La composition est assez simple mais chimique également, à base de gaz propulseurs, de poudre de riz et de parfums de synthèse.

(source)

Mon shampoing sec Secrets de Provence

Je suis d’emblée assez séduite par cette marque qui veille à proposer des produits de qualité et innovants dans leur format ! C’est pourquoi j’ai trouvé leur alternative bio au shampoing sec Batiste très intéressante, d'autant plus qu'il s'adresse à tous les types de cheveux !

Niveau packaging, comment se passer du pouvoir de l’aérosol ? La marque a pris le parti d’un flacon pompe, sans gaz propulseur. En toute honnêteté, la dispersion du produit sur les cheveux est correcte, mais un peu moins efficace que le redoutable aérosol qui troue la couche d’ozone. Question look, j’adore le design et la couleur.


Niveau composition, elle est excellente : trois ingrédients « buvards » se chargent d’absorber le sébum : le talc, l’amidon de riz et la farine d’avoine. A cela, on a ajouté des protéines de blé qui sont en effet réputées pour prendre soin des cheveux, un conservateur et une fragrance délicate issue des huiles végétales. 99.50% de la composition est d’origine végétale, et 23% sont issus du bio (ce qui correspond en réalité à la proportion de farine d’avoine qui est le seul ingrédient bio de la formule).

Niveau résultat, il est identique chez moi qu’avec les produits Batiste : peu visible. Le souci que j’ai avec les shampoings secs, c’est que les résidus restent dans mes cheveux malgré un bon brossage, et on n’a pas franchement l’impression que les racines ont été rafraichies… J’imagine donc que ce n’est pas la faute du produit mais de ma satanée crinière… Il est un peu plus efficace quand je le fais au plus tard deux jours après mon vrai shampoing. Au-delà, je ne peux compter ni sur lui, ni sur Batiste.

Faut-il l’acheter ?

Je vais peut-être vous surprendre, mais je vous conseille de l’acheter. Je ne pense pas être un bon cobaye pour ce type de produit, et pourtant je crois que sur des têtes « normales », il peut très bien fonctionner. N’hésitez pas d’ailleurs à laisser un commentaire en fin de billet si vous avez eu l’occasion de l’essayer ! Le prix est correct : 7.80 euros pour 80 utilisations – mais honnêtement, je trouve ce chiffre particulièrement optimiste.


Packaging : 04/05
Efficacité : 02/05
Parfum : 05/05
Prix : 04/05

Où se le procurer : au prix de 7.40 euros le flacon pompe de 38 ml sur le site mademoiselle bio, 8.06 euros sur le site mondebio, et dans vos boutiques spécialisées.  

A vous les studios ! Utilisez-vous des shampoings secs dans votre routine capillaire ? En êtes-vous satisfaites ? Que pensez-vous de celui-ci ?