mercredi 27 janvier 2016

La crème réparatrice pour les pieds de Cattier

Salut les Bridget !

Ils sont tout au bout de notre corps ; ils puent, ils font mal, et pourtant sans eux, on serait bien emmerdées : je vous parle aujourd’hui des pieds ! Les pauvres sont sollicités en permanence et pourtant, nous sommes peu nombreux (hommes inclus) à les chouchouter… Je n’aborderai pas la partie hygiène qui me semble couler de source, mais plutôt la partie soin. C’est Cattier qui passe le grand test « réparation petons » !


De la sécheresse ultra sèche

Eté comme hiver, mes pieds sont irrémédiablement secs. Genre feuille morte séchée dans le désert. Je ne vous parle même pas de la corne qui est une véritable plaie en ce qui me concerne, due notamment à un problème de posture que je compense mal et qui induit des frottements. Le problème est qu’à force de négliger cette partie pourtant fondamentale de notre corps, non seulement on en arrive à une apparence peu esthétique quand on met des sandales mais en outre, on racle la peau de notre Marc Darcy quand on vient les coller contre ses mollets, dans le lit. Et ça, Marc Darcy, il n’aime pas.

Sachez-le d’office : l’actif puissant qui répare les peaux très abîmées, c’est l’urée qui a une action exfoliante et hydratante très efficace. Et il n’est pas du tout présent dans la crème de Cattier !

De l’hydratation des petons

Instaurer un nouveau rituel le soir en plus du reste, ça peut être lourd. En ce moment, j’essaie donc de donner deux minutes à mes pieds, le temps de les crémer et de les masser un peu, juste avant de me coucher. Car le problème des crèmes pour les pieds, c’est qu’il est interdit de se lever ensuite, sous peine de glisser et de salir son sol. L’avantage de la crème réparatrice Cattier, c’est qu’elle pénètre bien les couches épidermiques en laissant un film très peu gras au finalSa composition est très clean : 99% d’ingrédients d’origine naturelle, 15.4% issus de l’agriculture biologique. Les actifs hydratants (eau florale d’hamamélis, glycérine, squalane végétale) et nourrissants (beurre de karité, esters de jojoba) ont une bonne place dans la liste INCI. La caution huile essentielle de géranium, outre son parfum délicat, antibactérienne et cicatrisante, apporte un bonus à la crème.

Le résultat est honorable pour une crème sans urée. Après cinq semaines d’utilisation, la peau de mes pieds se porte mieux ; les zones de sécheresse sont atténuées (certaines ayant même disparu), et à certains endroits elle a retrouvé un peu de souplesse. Je suis assez contente de son action d’autant plus que la formulation est saine. Je ne postulerai pas demain pour devenir mannequin de pieds, mais tout de même, ils se portent beaucoup mieux !

Faut-il l’acheter ?

Si les zones de sécheresse sont vraiment très importantes, mieux vaut tabler sur une crème à base d’urée pendant quelques temps pour entamer votre sauvetage organisé de petons. Sinon, elle sera suffisante pour entretenir et réparer les pieds secs, avec un prix que je trouve accessible. 


Packaging : 05/05
Efficacité : 04/05
Parfum : 05/05
Prix : 04/05

Où se la procurer : 8.90 le tube de 75 ml sur le site d’Ayanature et dans les magasins bio.  

A vous les studios ! Avez-vous trouvé le Graal en matière de crème pour les pieds ?

mercredi 20 janvier 2016

La Biotyfull Box de janvier 2016 : un bioty faux pas ? (spoiler)

Bonjour les Bridget !

Le temps me manque en ce moment pour alimenter le blog, et j’en suis sincèrement désolée. Je suis d’autant plus frustrée que je teste plein de produits en ce moment qui trépignent d’impatience d’avoir leur photo sur le site… Alors je prends tout de même un petit moment pour vous dévoiler la toute dernière Biotyfull Box du mois de janvier 2016. Et autant vous le dire tout de suite : ça va polémiquer dans les chaumières !


Rappel du concept

La Biotyfull Box est une énième box beauté qui arrive sur le marché. Mais elle a deux atouts majeurs qui la rendent très intéressante, du moins à mes yeux :
-          les produits sont en format full size (c’est-à-dire format vente) : pas d’échantillon dans cette box !
-          les produits sont certifiés bio ou sont naturels.
Si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à jeter un œil sur mon billet consacré à l’édition de Noël de la box !

Le contenu ! Le contenu !

Si comme moi, vous ne savez pas attendre sagement la venue du facteur pour connaître le contenu de la boîte, alors nous sommes copines d’impatience ! Mais que se cache-t-il dans cette grande boîte jaune qui nous apporte du soleil ?

Let’s go !


Crème de jour « Hydramatifiante » KARETHIC (50 ml, 14 euros)
Je commence à avoir une jolie collection de crèmes pour le visage en attente d’être utilisées ; néanmoins je suis très intriguée par celle-ci qui propose à la fois d’hydrater et de matifier ma peau mixte : c’est exactement ce dont elle a besoin ! Je ne connais pas du tout la marque mais je serai ravie de l’essayer une fois que j’aurai terminé ma routine actuelle avec Phyt’s (dont je vous parlerai dès que les journées seront moins chargées). Certifiée bio.

Crème pour les mains à l’huile d’argan SENTEURS DU SUD (100 ml, 17,50 euros)
Alors là, je suis très très contente de trouver ce genre de produits dans ma box ! Je suis grande consommatrice de crèmes pour les mains, et je devais justement m’en racheter un tube… Hop, celui-ci a déjà atterri dans mon sac, et a déjà été testé par mes mimines… J’apprécie son léger parfum de citron et l’hydratation est tout à fait correcte. Certifiée bio.

Soin contour des yeux « Anti-âge global » CENTIFOLIA (15 ml, 22.90 euros)
Oh ouiiiii ! J’avais également besoin d’un contour des yeux ! Soit Biotyfull Box a de la chance, soit elle lit dans mes pensées… Je ne connais pas particulièrement la marque, mais j’ai eu l’occasion de la croiser lors de mes sessions shopping en boutique spécialisée. Je l’ai baptisée hier soir, à voir dans le temps ce que cela donne. Certifié bio.

Crayon multifonction marron ZAO (11.00 euros)
Il était bien caché celui-là, car je ne l’ai aperçu que par hasard au fond de ma box. Je suis enchantée de trouver du maquillage, qui plus est dans une teinte que j’utilise régulièrement pour mes yeux. La particularité de ce crayon est qu’il s’utilise également en contour des lèvres ; pour ma part, il n’en sera rien, ne portant pas ce genre de couleur sur ma bouche. Pour autant, je suis là aussi très contente et je sais que c’est un produit que j’utiliserai. Certifié bio.

Lait démaquillant « Fondant démaquillant » ALGOANE (250 ml, 17 euros)
Marque inconnue au bataillon pour moi. La mention « No Paraben » sur le flacon, que j’ai confondue au premier abord avec la certification Ecocert, attire mon attention : mon expérience me dit que ça ne sent pas bon. Ni une, ni deux, je jette un œil sur la composition ; mais n’étant pas chimiste, je me rends sur le site www.laveritesurlescosmetiques.com afin d’effectuer une recherche sur les ingrédients que je ne connais pas. Voici le résultat (tous les ingrédients n’apparaissent pas, mais cela donne une idée malgré tout de la composition) :


Y a pas mal de points noirs à mon goût : des conservateurs louches et des polymères qui étouffent la peau et sont mauvais pour l’environnement. Produit « naturel » et non certifié.

Polémique(s)

Je vais ouvrir quelque peu les débats : certes, Biotyfull Box mentionne très clairement sur son site que les produits sont bio ou naturels. Mais là où la certification bio impose un cahier des charges exigeant et commun à toutes les marques qui y accèdent, la mention « produit naturel » ne recouvre aucun champ officiel. Une marque peut donc proclamer d’elle-même que tel produit est naturel puisque 97% de ses ingrédients sont d’origine naturelle. Sauf que dans le cas d’Algoane, les pour cents restants ne sont pas bons du tout et ne pourraient être utilisés en cosmétique bio. Pourtant, il existe des produits naturels (je pense notamment à la douce Crème Lactée de DeNovo ou à la marque Oolution) qui ne sont pas certifiés pour des questions de coûts ou d’éthique (Oolution s’impose des contraintes plus grandes que ne l’exige la certification Ecocert) !

Alors que penser de la Biotyfull Box ? L’équipe a-t-elle voulu sciemment tromper ses clientes en incluant un produit qui, sans exagérer, ne peut être considéré comme naturel ? Ou a-t-elle des lacunes dans le domaine pour déterminer si un produit est sain ou non ? J’ose espérer qu’il s’agit de la seconde option. Dans tous les cas, je jetterai ou donnerai ce démaquillant qui ne me convient pas. Cette fausse note est d’autant plus dommageable que je suis vraiment très contente des autres produits de la box.


A vous les studios ! Et vous, que pensez-vous de ce produit inclus dans la Biotyfull Box de janvier ? Est-ce rédhibitoire pour vous ou cela n’a-t-il pas d’importance ? 

lundi 11 janvier 2016

Le masque hydratant pour peaux sèches de Coslys

Hej les Bridget !

L’hiver ne s’est pas vraiment installé dans mes contrées, mais avec les variations de températures, ma peau exigeante nécessite des soins particuliers. Malgré sa nature mixte à grasse et sensible, j’essaie de ne pas la décaper afin de ne pas exciter les glandes sébacées. Je me suis donc dit que faire un petit masque hydratant pour apaiser ma peau serait une bonne idée. J’ai donc jeté mon dévolu sur la marque Coslys, dont je vous ai déjà parlé sur le blog pour son super shampoing à la reine des prés, qui propose un masque hydratant à l’extrait de « totum de rose », une innovation brevetée, rien que ça.



Totum de rose : kézako ?

Petite leçon de latin : « totum » est le nom issu de l’adjectif « totus », qui signifie « tout » en français. Le « totum » d’une plante, c’est le fait d’en extraire toutes les substances actives afin qu’elles fonctionnent en synergie, comme elles le font dans la nature. Coslys mise beaucoup sur cet aspect de son produit : selon elle, l’on retrouve dans le masque les polyphénols, vitamines, antioxydants et flavonoïdes, entres autres, de la rose. Autant de bons ingrédients qui prennent soin de la peau. Et elle a également réussi le pari d’une extraction respectueuse de l’environnement : un vrai plus pour une marque bio !

Niveau compo

Le masque, certifié Ecocert et One Voice (pas de composants d’origine animale), s’inscrit dans une gamme de cinq produits destinés aux peaux sèches et sensibles. Regardons l’étiquette : de l’eau, de la glycérine, de l’eau florale de reine des prés (décidément, ils aiment bien cette fleur chez Coslys !), des émollients pour assouplir et plusieurs émulsifiants. Ce n’est qu’après que l’on retrouve du beurre de karité, de l’hydrolat de camomille, de l’huile d’avocat… La liste est encore très longue ! Mais où se cache donc le fameux totum de rose ? Au milieu de la formule, perdue entre les diverses eaux florales et huiles végétales, donc certainement dosée à un faible pourcentage. Ne vous méprenez pas : la composition est très belle, avec 99% d’ingrédients d’origine naturelle et 39.25% d’ingrédients bio, des huiles végétales nourrissantes et des eaux florales aux vertus apaisantes. Mais il me semble que tous les ingrédients apportent une valeur ajoutée au produit, et pas seulement le totum de rose.

Niveau utilisation

Le masque s’applique en couche épaisse sur le visage. Sa texture crémeuse permet une application facile, et son parfum subtil est très agréable. On laisse poser 10 minutes avant de le retirer : car les masques destinés aux peaux sèches ne se rincent pas ! On enlève l’excédent avec un coton, ce qui permet à la peau de garder la dose de produit qu’elle a absorbée pendant la pose. Pour ma part, je n’aime pas trop le fait de laisser un film sur ma peau (l’ancestrale habitude des produits décapants sans doute) donc je le rince à l’eau mais sans frotter.



Résultat ? J’ai la peau douce et rebondie, donnant une impression de fraîcheur de teint très appréciable. Mais le gros plus de ce masque, c’est qu’il ne génère chez moi ni points noirs, ni boutons. Ma peau le supporte très bien !

Faut-il l’acheter ?

D’après moi, ce masque hydratant pour peaux sèches de Coslys est tout à fait honnête dans son action et conviendra aux peaux sèches comme aux peaux normales à mixtes qui sont davantage agressées en hiver. Peut-être en revanche sera-t-il trop riche pour des peaux grasses qui auront tendance à briller… Mais pour ma part, ce masque est adopté !



Packaging : 05/05
Efficacité : 05/05
Parfum : 05/05
Prix : 05/05

Où se le procurer : 16,10 euros les 75 ml sur le site de ayanature et dans les boutiques spécialisées.

A vous les studios ! Etes-vous concernées par les problèmes de sécheresse en hiver ? Avez-vous testé des produits de la gamme ?