mardi 30 juin 2015

Un été brûlant avec la palette « Saharian Colors » de Réserve Naturelle

Hallo les Bridget !

En surfant il y a quelques jours sur le blog de Juste Sublime, je suis tombée en amour devant les photos de Fanny (toujours tops) de la dernière nouveauté de Réserve Naturelle : une palette de fards à paupières métallisés et aux couleurs « hotement » désirables. Des cuivres, des verts, des orangés, des bruns… Tout y est pour donner à notre regard la braise d’une brûlante journée d’été.


Une palette « jungle »

Le packaging est vraiment super sympa. En carton, certes, mais plutôt solide (bien évidemment, on ne sautera pas à pieds joints dessus pour tester sa résistance hein !), avec miroir et pinceau à double embout intégré, et un système d’aimant pour la fermeture. L’essentiel est là. Et je suis super fan du motif reproduit sur le dessus de la palette : mélange de peau de serpent, de sable doré et de dessins tribaux (incas ?). Une palette belle à l’extérieur comme à l’intérieur.


Une explosion de couleurs

Une fois ouverte, ce ne sont pas moins de 12 fards à paupières qui vous sont proposés, des teintes les plus claires (et lumineuses) aux plus sombres et métallisées. Mais tous flamboient à la lumière ! La pigmentation  est bien prononcée alors attention justement à ne pas vous rater.



Regardez les deux FAP de gauche...
En fonction de votre exposition à la lumière, les fards changent de couleur ou de reflet, comme un kaléidoscope de nuances. Comme qu'on dirait dans les pubs l'Oréal : les couleurs sont vivantes, vibrantes, pleines de santé

... ils se trouvent ici à droite, et ont changé de reflet !


Je vous conseillerais de ne pas utiliser plus de deux couleurs à la fois, car bien qu’elles se complètent, elles sont trop prononcées pour les cumuler sur vos yeux sans passer pour un clown.  Peu importe votre iris, surtout si vous avez les yeux marron. J’ai un gros faible pour les teintes orangées et vertes ; ne sachant pas travailler les noirs (il faudra que je m’entraîne), je n’utiliserai probablement pas la dernière teinte. Ce n’est pas grave, cela me laisse 11 couleurs pour m’amuser cet été !

Attention, photos !

Extérieur, au soleil

Extérieur, à l'ombre

Les deux nuances les plus claires : lumineuses !
Et la tenue ?

Elle est convenable, mais l’utilisation d’une base allongera leur durée de vie sur vos paupières. Je déplorerais néanmoins les risques de chute lors du maquillage, car les fards sont très poudreux. Gaffe !

Faut-il l’acheter ?

Rien ne vous y oblige, mais enfin… elle est quand même chouette cette palette ! Et au prix de 14.95 euros, ma foi… Ce serait peut-être dommage de passer à côté, surtout qu'il s'agit d'une édition limitée ! ;) Pour ma part, elle sera mon nouveau joujou de l’été. Mais attention : ne vous laissez pas tromper par le nom de la marque ; ce produit n’est pas certifié bio.


Packaging : 05/05
Pigmentation : 05/05
Tenue : 04/05
Prix : 05/05

Où se le procurer : au prix de 14.95 euros sur le site de la marque et dans les boutiques Réserve Naturelle.

A vous les studios ! Vous connaissiez le maquillage Réserve Naturelle ? Vous laisseriez-vous tenter par cette très jolie palette ?   

N'oubliez pas de participer au concours de l'été Bridget enquête lancé le 26 juin !

dimanche 28 juin 2015

Labello contre baume à lèvres d’Aroma-zone : le combat de la mort (qui tue) – 2ème match

Hello les Bridget !

Je suis une grande consommatrice de baumes à lèvres, et j’affectionne tout particulièrement le « Classic » de la marque Labello (affiliée à Nivea) qui me suit depuis presque ma naissance (j’exagère à peine). Je ne supporte pas d’avoir les lèvres sèches ou gercées et les nombreux sticks d’autres marques que j’ai essayés ne m’ont pas forcément convaincue.

(source : site Labello France)

Il y avait pourtant une alternative que je n’avais pas encore testée : le fabriquer moi-même. Rien de plus simple, avec la recette proposée par le site Aroma-zone ! En 10 minutes, mon stick est prêt. Maintenant que je l’utilise depuis trois semaines matin et soir, il est temps d’opposer les qualités et les défauts du produit star contre le produit home-made. C’est parti !

(source : site Aroma-zone)

On compare la composition

Commençons par celle du Labello Classic. Sans rentrer dans les détails, la composition est déjà plus élaborée avec une vingtaine d'ingrédients, le premier étant... la cire microcristalline, fabriquée à partir d'hydrocarbures. Elle dépose un film sur les lèvres qui certes retient l'eau, mais qui empêche la muqueuse de respirer. Puis un alcool gras (d'origine synthétique ou végétale - parions qu'il s'agit ici de la version synthétique, moins onéreuse à produire) ; un émollient issu lui aussi d'hydrocarbures... Vous l'aurez compris, la formule n'est pas gégé, même si l'on trouve un peu d'huile de ricin et de beurre de karité.

Concernant la formulation du stick Aroma, rien à voir : seulement 8 ingrédients, tous naturels et riches en apports pour la peau fragile de nos lèvres. Des huiles, du beurre de karité, de la cire végétale, de l’extrait naturel d’abricot pour parfumer et une pointe de vitamine D pour la conservation. Parfait !

En bref, la compo du Labello n’est pas glamour, celle d’Aroma est la plus qualitative et la plus saine.

Labello o Aroma þ

On compare le confort d’application

La forme en stick est la plus pratique et la plus hygiénique selon moi (je déteste plonger mon doigt dans un pot pour le ressortir bien gras et me retrouver avec de la matière coincée sous l’ongle…). La texture du Labello est un peu plus crémeuse que celle, plus solide, d’Aroma-zone, avec lequel il faudra repasser plusieurs fois sur vos lèvres. Ce côté crémeux néanmoins laisse une sensation de gras alors que ce n’est pas le cas avec la version Aroma. Les deux enfin restent plusieurs heures sur les lèvres pour les protéger. Je dirais donc que les qualités de ces deux produits se valent !

Match nul !

On compare l’efficacité

J’ai la peau des lèvres particulièrement sensible aux variations de températures et elles ne tolèrent pas les soins qui ne sont pas assez protecteurs. J’avais des craintes concernant la version Aroma, qui s’est avérée pourtant parfaitement nourrisante. Il est très agréable à porter et surtout, mes lèvres sont douces et comme repulpées. Pas de gerçures ni de sécheresse cutanée. Je trouve même que mes lèvres sont plus belles et plus souples depuis que je l'utilise. Un bon point pour la version Aroma !

Labello o Aroma þ

On compare le prix

Admettons que vous deviez acheter tous les ingrédients pour la version Aroma-Zone : il vous en coûtera 17.40 euros, deux tubes supports inclus. Vous pourrez faire une douzaine de sticks environ (voire plus si vous rachetez des berlingots d’huile végétale), ce qui ramène le coût de sa fabrication à 1.45 euros le tube de 6.8 grammes environ, soit 215 euros le kilo environ.

Le Labello Classic, quant à lui, tourne autour des 3 euros le tube de 4.8 gr, soit 625 euros le kilo environ.

Très honnêtement, il n’y a pas photo sur le critère du prix.

Labello o Aroma þ

Lequel choisir ?

Eh bien ma foi, je pense faire des infidélités à mon Labello ! La version Aroma offre beaucoup d’avantages dont je ne vais pas me priver ! Le seul bémol est de trouver le temps de se le fabriquer, non pas que cela soit long (10 min) mais plutôt que je suis une feignasse. Je pense donc faire un petit stock de sticks vides afin d'en faire plusieurs à la fois pour être tranquille. Le Labello me dépannera en temps utile.


Où se les procurer : dans votre hypermarché pour Labello, et sur le site Aroma-zone (liste des ingrédients à ajouter au panier en bas de la recette).

A vous les studios ! Etes-vous adeptes du Labello Classic ? Seriez-vous tentées de fabriquer vous-mêmes votre propre baume à lèvres ?

vendredi 26 juin 2015

Concours spécial été 2015 !!! [edit]

Salut les Bridget !

L’été vient tout juste de démarrer, et j’ai cassé ma tirelire pour vous concocter un petit lot green et beauté pour prendre soin de vous à l’arrivée des beaux jours !

Ca vous tente ? Voici les infos !


Le lot à gagner

Je vous propose un seul et unique lot à remporter par tirage au sort, composé de quatre produits dont la plupart sont des nouveautés :

-          un kit manucure Kure Bazaar (dont je vous avais fait une revue ici)


-          un crayon rouge à lèvres « Rose Charme n°87 » de la marque Avril (certifié Ecocert)


-          un lait après-soleil sous la douche Lavera (certifié Natrue/Vegan)


-          un masque capillaire après-soleil Lavera (certifié Natrue/Vegan)


De quoi bichonner votre peau, vos cheveux et vous faire belles en somme !

Pour participer

Ce concours est ouvert aux habitants de la France Métropolitaine.

Pour valider votre participation, il faut :

-          liker la page Facebook Bridget enquête
-          partager le concours publiquement sur votre compte Facebook (avec un réseau social supérieur à 0 abonné, cela va de soi ;-) )
-          commenter ce billet en indiquant votre pseudo Facebook ainsi que votre lien de partage.

Date limite : vous pouvez participer jusqu’au 5 juillet 2015 à minuit.   


Bonne chance à toutes !

Edit : La gagnante est Boubinette ! Merci de me contacter au plus vite via le formulaire de contact du blog afin de m'envoyer tes coordonnées afin que je t'envoie ton lot au plus vite ! Félicitations et merci à fanny-bibou et FV pour leur participation ;-) !


lundi 22 juin 2015

Kure Bazaar : c’est le pied ! (et les mains)

Hello les Bridget !

L’été est à nos portes et depuis un moment déjà, nous arborons pour certaines d’entre nous nos plus belles couleurs sur nos ongles. C’est aussi l’occasion d’en profiter pour offrir un soin de fond à nos mimines qui sont soumises chaque jour aux agressions du quotidien. Mes pieds n’étant pas en reste, j’ai donc peu hésité avant de placer dans mon panier deux produits sortis il y a quelques semaines pour bichonner mes extrémités : les Kits Manucure & Pédicure de la marque Kure Bazaar !


Kure Bazaar, un leader des vernithèques

Dans mon esprit, Kure Bazaar est une marque avant-gardiste qui a révolutionné les vernithèques, mais peut-être que je me trompe ! En tout cas, elle est sortie tout droit du cerveau de sa créatrice Kartika, qui recherchait des vernis à la formulation moins toxique mais sans concession sur la tenue et les couleurs. On peut dire que le pari est réussi puisque la marque propose une soixantaine de couleurs, des formules à base de pulpe de bois, de coton, de blé, de maïs et de pomme de terre jusqu’à 85% naturelles (notez bien la nuance du « jusqu’à »). Enfin, il est 4 free, c’est-à-dire qu’on ne trouve pas 4 substances considérées comme nocives : le toluène, le formaldehyde, le dibutylphtalate et le camphre de synthèse.

Si vous voulez en savoir plus sur ces substances, vous pouvez jeter un œil sur le billet que j’avais écrit à propos des vernis Avril.


Il n’existe pas encore à proprement parler des formules bio dans le domaine des vernis. Cela sera sans doute difficile d’y parvenir car la laque doit être pigmentée et tenir sur l’ongle. Il n’y a pas de vernis totalement sain, juste des formules plus ou moins allégées en produits toxiques. Les produits Kure Bazaar en font partie.

Des kits pratiques et complets

Chaque kit est composé d’une lime en carton, d’un bâton de buis et d’une paire de gants ou de chaussons en plastique déjà enduits de crème à l’intérieur. Le protocole à suivre est le même, qu’il s’agisse de vos mains ou de vos pieds : enlevez le vernis sur vos ongles, limez-les, enfilez les gants/chaussons, découpez leur extrémité, travaillez les cuticules avec le bâtonnet de buis, retirez les gants/chaussons et faites pénétrer le reste de crème.

Pour ma part, je les ai gardés une bonne heure, mais je pense que ça vaut vraiment le coup de les garder toute une nuit pour que la crème ait le temps de pénétrer dans la peau. Après ce soin, mes mains étaient toutes douces, et mes pieds allaient un peu mieux au niveau de la plante, mais rien de miraculeux sur la corne. Le parfum de la crème est délicat, ce qui fait de ce soin un vrai moment de plaisir et de détente.

Focus sur la composition

Amies du bio, vous serez déçues d’apprendre que ces produits ne sont pas labellisées ! Mais il est à noter que 80% des ingrédients (eau mise à part, logiquement) sont issus de l’agriculture biologique Ainsi, la composition de la crème n’est pas affreuse (notez qu’elle est identique pour les deux kits) :




En début de liste INCI, de l’eau, de l’orge, des huiles estérifiées, de la glycérine… Je vous ai reproduit la recherche des composants de fin de liste : pas mal d’émulsifiants, de conservateurs et de stabilisateurs de PH (les substances dites « tampon »). Les deux ingrédients problématiques sont le Carbomer qui est polluant et le 1,2-hexanediol qui est un solvant chimique. Les deux ne sont pas autorisés en cosmétique bio, d’où l’absence de label.

Faut-il l’acheter ?

C’est un soin à faire de manière ponctuelle (pourquoi pas une fois par mois), qui fait du bien aux mimines et aux petons. Le seul bémol en ce qui me concerne est le manque d’efficacité de la lime en carton, qui ne convient pas à la nature de mes ongles. Mais proposé au prix raisonnable de 6 euros, cela serait dommage de se priver ! Pour ma part, je rachèterai !

Packaging : 05/05
Efficacité : 04/05
Prix : 05/05

Où se la procurer : sur le site de la marque au prix de 6 euros le kit, dans vos parfumeries ou sur divers sites internet !


A vous les studios ! Vous connaissiez la marque Kure Bazaar ? Ce genre de kit vous intéresse-t-il ?

jeudi 18 juin 2015

DIY : le sérum anti-acné hormonale

Salut les Bridget !

Un petit DIY pour combattre les éruptions volcaniques déplaisantes sur le visage, ça vous dit ? Je vous propose une « recette » avec très peu d’ingrédients, pas chère, testée sur deux semaines et approuvée par mon épiderme.

Voici  les ingrédients :

-          quelques gouttes d’huile végétale de jojoba
-          2 gouttes d’huile essentielles de Tea Tree


Passons à la tambouille :

Rien de plus simple : versez quelques gouttes d’huile de jojoba dans le creux de votre main, et rajoutez 2 gouttes d’huile essentielle de Tea Tree ! Frottez vos deux mains l’une contre l’autre afin de bien mélanger les deux produits et de chauffer ce sérum afin d’en améliorer les effets : c’est prêt !

Pour l’application, il suffit de masser sans frotter la zone concernée, à savoir la zone mandibulaire, le menton et même le cou. Il ne faut surtout pas forcer afin de ne pas agresser la peau ni exciter les glandes sébacées déjà bien sensibilisées. Ce qui est étonnant, c’est le léger effet glaçon qui suit l’application, très agréable pour ma part !

Pourquoi ça marche ? L’huile de jojoba, dans sa constitution, est très proche du sébum de notre peau, et agit comme un sébo-régulateur naturel. De plus, elle restaure la barrière hydro-lipidique de l’épiderme et évite les irritations. L’huile essentielle de Tea Tree a des vertus purifiantes qui vont assainir votre peau, calmer les inflammations et réduire les boutons.  Je suis enchantée des résultats de ce soin tout simple, car les crèmes prescrites par mon dermatologue m’ont provoqué des crises d’eczéma en chaîne à cause de leur agressivité sur ma peau fragile… Pour ma part, l’action du sérum a commencé à être visible au bout de trois-quatre jours, et s'est poursuivie dans le temps. Il n’a provoqué aucune irritation et, bien que l’odeur du Tea Tree soit particulière (certains nez ne l’apprécient pas trop), je l’ai bien supportée.  

Attention, galerie des horreurs :

Joue droite après 4 jours de traitement


Joue gauche après 4 jours de traitement 
Joue droite après 12 jours de traitement

Joue gauche après 12 jours de traitement

Je pense que les photos parlent d'elles-mêmes : les boutons sont certes présents, mais moins nombreux et moins enflammés. Ma peau a très bien supporté le traitement, sans irritations ni réaction allergique. Bien sûr, le résultat n'est pas miraculeux, mais celles qui, comme moi, ont de l'acné hormonale, comprendront que cette amélioration est déjà énorme au bout de 12 jours... Je compte d'ailleurs prolonger le traitement, en espérant que la plupart des boutons auront disparu au bout d'un mois.

Les petits plus : vous le savez, une hygiène à la fois douce et impeccable est la clé pour lutter contre les boutons. Du soin, de l’hydratation, mais pas d’agression ! Une fois les choses rétablies, vous pouvez utiliser ce sérum en entretien, soit tous les soirs mais en ne mettant qu’une goutte de Tea Tree, soit en gardant les mêmes dosages mais en ne l’appliquant que deux fois par semaine. A vous de voir en fonction de votre peau !

Où trouver les ingrédients ? On est en plein dans l’idéal de Slow Cosmétique prôné par Julien Kaibeck : des ingrédients bruts, simples, que l’on trouve facilement en boutiques bio, pharmacie (pour les huiles essentielles) et sur le net (Aromazone).

A vous les studios ! Vous aussi, vous avez un truc naturel pour lutter contre les éruptions volcaniques cutanées ? Vous supportez l’odeur du Tea Tree ? 

lundi 15 juin 2015

Lavera discipline mes sourcils

Konnichiwa les Bridget !

Je ne sais pas vous, mais lorsque mon corps est entré dans l’âge délicat de l’adolescence, il m’en a fait voir de toutes les couleurs. Outre mon visage orné de boutons en fleurs et une bouche digne de la gare Montparnasse, mes poils, qui jusque-là s’étaient parfaitement faits discrets, se sont mis en tête de se multiplier inexorablement et de gagner en longueur, en épaisseur et en couleur. La nature, me direz-vous. Sauf que lorsque l’on se retrouve avec des sourcils dignes de Frida Khalo (talentueuse, certes, mais tout de même), c’est le drame. Alors on épile, on épile, pour essayer de retrouver face humaine. Sauf que les choses se calment une fois adulte (mais ça, on ne vous le dit pas forcément) et que les épilations à répétition donnent pour résultat des sourcils moins fournis et moins harmonieux. Le regard manque de caractère…

N’étant pas une pro du make-up, je n’ai jamais osé m’aventurer sur le terrain du maquillage du sourcil, qui est de fait très complexe pour obtenir la bonne courbure, la bonne largeur et la bonne couleur. Les bars à sourcils (je pense notamment à ceux de la marque Benefit chez Sephora) ont connu un certain succès ! Et je ne sais pas vous, mais les yeux de la mannequin Cara Delevingne me fascinent…

Je n’ai donc pas hésité à ajouter dans mon panier un produit à tester pour maquiller mes sourcils : le Soin Sourcils de Lavera, dans la teinte (universelle) « Hazel Blonde ».


Un 3 en 1

Ce produit promet de remplir trois actions :
-          mettre en forme et discipliner les sourcils avec sa texture gel
-          hydrater le poil
-          teinter légèrement les sourcils afin de combler les zones clairsemées

Il se présente sous la forme d’un tube de mascara classique avec goupillon intégré. Mais le plus, c’est qu’une petite brosse épaisse se « cache » dans le manche transparent. Vous pouvez ainsi, grâce à elle, brosser vos sourcils efficacement pour les remettre en place avant d’appliquer le produit à l’aide du goupillon.



Un produit parfait pour les débutantes

Je suis fan de ce Soin Sourcils ! Tout est simplifié, et vous avez peu de risques de vous tromper ! On brosse les sourcils puis on applique le produit avec le goupillon… et c’est tout ! Même pour une grande débutante comme moi, la marche à suivre est aisée. Pas de surcharge de produit avec le goupillon. Grâce à la teinte « Hazel Blonde », mon regard gagne en intensité mais reste naturel. Les sourcils tiennent en place toute la journée et se démaquillent parfaitement le soir. Enfin, je confirme que le produit ne les assèche pas. Bref, c’est un vrai produit make-up coup de cœur !

Petit conseil : veillez cependant à ce qu’il n’y ait pas de poils sauvages (même blonds) qui traînent en-dessous de votre ligne de sourcils, afin d’éviter de les teindre. Vous mettriez en valeur le fait qu’ils ne soient pas convenablement épilés !

J’ai seulement un doute sur le caractère universel de la teinte « Hazel Blonde » pour des sourcils vraiment foncés ou vraiment clairs ; je pense que la différence de couleur serait trop grande et ne serait pas naturelle. A défaut, les très brunes et les très blondes pourront tester la version « Style & Care », mais ne pourront bénéficier d’une pigmentation de ce mascara spécial sourcils.

Sans le Soin Sourcils

Avec le Soin Sourcils

Et pour finir en beauté, ce Soin Sourcils de Lavera bénéficie du label bio Natrue. Je suis comblée !

Packaging : 05/05
Tenue : 05/05
Hydratation : 05/05
Couleur : 05/05
Prix : 05/05

Où se le procurer : 8.90 euros sur le site mademoiselle bio et dans vos boutiques bio.

A vous les studios ! Avez-vous testé l’art délicat du maquillage des sourcils ? Seriez-vous tentée par ce produit ?

dimanche 14 juin 2015

Le défi d’un mois : Bridget vs Nourish

Le défi d’un mois : Bridget vs Nourish

Hello les Bridget !

Ce mois-ci, j’ai décidé de me mettre à l’heure anglaise et de tester les produits de la marque britannique Nourish ! Assez récente sur le marché, elle a été créée par le Dr Pauline Hili il y a quelques années. Labellisée « Soil Association Organic » (un label bio reconnu) et « Vegan », elle n’est pas testée sur les animaux. Ca tombait bien, j’avais un bon d’achat à dépenser sur le site www.feelunique.com et je me suis donc procurée le mini-kit « Balance » pour peaux mixtes.

Le défi : les armes autorisées

Voici les produits présents dans le mini-kit :


-          le nettoyant détoxiquant visage (flacon pompe de 50 ml)
-          la lotion tonique (flacon spray de 50 ml)
-          le sérum équilibrant aux peptides (flacon pompe de 15 ml)
-          la crème essentielle hydratante (pot de 15 ml)

De quoi tenir un petit mois je pense.

Un mois pour avoir une peau réhydratée et moins boutonneuse

On peut avoir une peau grasse et déshydratée ; on peut même avoir la peau qui graisse PARCE QU’elle est déshydratée ! C’est un cercle vicieux que l’on doit briser pour essayer de retrouver un certain équilibre épidermique.

J’ai ainsi entamé ma nouvelle routine depuis vendredi (12.06.2015) et je la poursuivrai jusqu’à épuisement des produits. Je continuerai néanmoins à me démaquiller à l’huile de jojoba et à appliquer mon sérum anti-acné home-made (article à venir jeudi !) le soir. Ma première impression est mitigée : le packaging est sympa et coloré, les produits sont doux, mais je déteste leur parfum… qui est censé tourner autour de la pomme verte, mais je ne la sens que légèrement dans la lotion tonique et le sérum. La fragrance ressemble plutôt, selon moi, à une forte odeur de lait concentré… Le principal résidera néanmoins dans l'efficacité des produits. 

Affaire à suivre donc !


A vous les studios ! Connaissiez-vous cette marque ? Avez-vous déjà testé leurs produits ?  

lundi 8 juin 2015

J'ai testé le bain d'huile pour les cheveux.

Bien le bonjour les Bridget !

Aujourd'hui nous allons parler soin, afin de transformer notre crin de poney en chevelure de licorne sirène. Que vos cheveux soient longs ou courts, gras ou secs, hiver comme été, l'hydratation de la fibre (assurée par le sébum) est indispensable. En effet, le sébum que l'on combat si souvent aujourd'hui, est essentiel : cette "huile" naturelle fabriquée par nos cheveux permet, quand elle est bien répartie sur la fibre, d'emprisonner l'eau à l'intérieur et de maintenir l'hydratation. 

Protocole d’application

Lorsque j'ai entendu parler des bains d'huile pour les cheveux la première fois, j'ai immédiatement pensé à ça :

source : http://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes/emissions/prioriterre/actu/recyclage-des-huiles-de-friture-usagees.html
Avec des fantasmes très flous sur la manière avec laquelle il fallait appliquer l'huile : doit-on renverser une friteuse remplie sur notre tête ? Mettre une grande quantité d'huile dans une bassine et y tremper nos cheveux ? Et comment gère-t-on l'huile qui dégouline partout ? Et comment font les femmes pour supporter d'avoir ça sur les cheveux durant des heures, allant même jusqu'à dormir dans cet état ?

Heureusement, ces images préfabriquées par mon cerveau peu expérimenté sont restées dans un coin de ma tête, et la papesse du soin des cheveux au naturel (blog Les Cheveux de Mini) m'a tout expliqué très gentiment dans la vidéo ci-dessous :



Me voilà donc rassurée et prête à passer le pas ! En résumé :

- le bain d'huile est un soin avant-shampoing, qu'il faut garder au minimum une bonne heure pour qu'il agisse sur la fibre.
- je choisis une huile végétale de mon choix (même l'huile d'olive de mon placard fera l'affaire !), de préférence bio et de première pression à froid afin qu'elle ait conservé toutes ses qualités.
- j'applique au fur-et-à-mesure de l'huile sur mes mains que je frotte entre elles pour chauffer la matière puis je passe mes doigts dans les longueurs que j'imbibe petit à petit. Je termine par une application au niveau des racines accompagnée d'un massage (en douceur, le massage !).
- je rassemble mes cheveux avec un nœud, une pince, sous un foulard...
- après la pause, je fais un shampoing pour rincer mon bain d'huile et laver mes cheveux. 

Pour ces tests, je rappelle que mes cheveux ont une tendance mixte, à savoir secs sur les pointes (mais depuis quelques temps, ça va beaucoup mieux !) et gras aux racines (là aussi, les choses s'arrangent un peu). 

Et pour le bien-être de votre vie sociale, évitez de vous montrer devant des inconnus qui ne comprendraient pas que vous n'êtes pas une crado fâchée avec son shampoing, juste une fille qui prend soin d'elle. 

Excellente Ginette ! (source : Purebreak.com)

Premier bain : à l’huile de coco

L'huile de coco est une huile à tout faire, fortement recommandée pour les cheveux. Sa particularité est qu'elle se fige en-dessous de 25 degrés, ce qui peut surprendre mais n'altère en rien ses propriétés ! Réchauffez votre flacon entre vos mains ou rapidement sous le filet d'eau chaude du robinet, et le problème n'en sera plus un. Pour celles que l'odeur de la noix de coco insupporte, soyez rassurées : le parfum de cette huile est très léger, et me fait penser à de la noix de coco légèrement grillée. Rien d'écœurant selon moi !


J'ai donc effectué mon premier bain avec cette huile que j'ai laissé poser plus de trois heures. Au départ, elle m'a un peu gratouillé au niveau des racines, mais je ne saurais expliquer pourquoi. J'ai fait deux shampoings pour être sûre que tout le produit soit bien parti, mais je pense qu'un seul aurait suffi. Je craignais de retrouver mes cheveux en laitue dégoulinante de vinaigrette et ce ne fut pas le cas : ils étaient brillants et soyeux. Pas de racines grasses ni de scalp rougi (je le craignais avec les légères gratouilles). Une première expérience positive donc !

Deuxième bain : à l’huile de chanvre

J'avais reçu dans une box Ma Boite à Beauté une huile de chanvre de la marque Pura Bali dont les clientes ont été, en commentaires, extrêmement satisfaites. Je me suis donc dit que c'était l'occasion de la tester sur mes cheveux dans le cadre des bains capillaires. Le spray est très pratique et l'odeur est plutôt agréable. J'ai laissé poser l'huile durant une heure et demi. Le rinçage s'est bien passé et ma chevelure était superbe et brillante. Mais elle a eu tendance à graisser plus rapidement : l'ai-je saturée avec des bains d'huile dont elle n'avait pas besoin ? Je décide donc de faire une pause et d'attendre deux semaines avant la prochaine tentative.

Troisième bain : à l’huile de jojoba

Je vous ai déjà parlé de mon amour pour l'huile de jojoba, que j'applique avec conscience tous les soirs sur mon visage en guise de sérum. Je peux confirmer qu'elle régule en douceur la production de sébum et que ma peau ne brille plus en fin de journée. J'adore cette huile ! Eh bien sachez qu'elle permet aussi de réguler l'excès de sébum des cheveux gras ! Voilà donc une bonne occasion de la tester, en version bain. Là aussi, pose de deux heures environ et rinçage : je constate le même résultat au séchage qu'avec les autres huiles, à savoir des cheveux doux et brillants. Je laisse passer deux semaines avant de tester un dernier bain.

Quatrième bain : à l’huile de coco

Retour à l'huile de coco qui confirme ma préférence. Elle sent bon, pénètre bien les cheveux et les laisse doux et brillants.

Verdict ?

Les vertus du bain d'huile capillaire sont pour ma part indubitables ! Les huiles végétales agissent comme un véritable soin sur le cheveu, l'adoucissent, le gainent et le protègent.

Néanmoins, je me suis rendue compte que je n'avais pas besoin d'en faire autant (d'où la sensation que mes cheveux graissaient un peu plus vite), car ma perruque se porte plutôt bien et a davantage besoin de masque hydratants que de soins nourrissants. Je me contenterai donc d'en faire une fois de temps en temps, quand l'envie m'en prendra, notamment cet été avec le soleil et le chlore de la piscine qui risquent d'assécher mes cheveux. 

Une bonne expérience donc !

lundi 1 juin 2015

Dermatherm, la marque avec que du bon à l’intérieur

Hola les Bridget !

Les beaux jours sont revenus, et avec eux, l’éclosion des bourgeons gorgés de sève et les petites abeilles. Alors ma peau se met au diapason de la nature, et m’offre une fois de plus une superbe poussée d’acné juvénile hormonale (oui oui, l’auteur de ce blog a bien passé le cap de la trentaine…). Les crèmes bio n’y pouvant rien, je me suis donc fendue d’un rendez-vous chez le dermatologue qui m’a prescrit des crèmes plus « adaptées » sur ordonnance, plutôt efficaces pour calmer la floraison indésirable. Sauf qu’elles assèchent terriblement ma peau et que tout comme cet hiver, je suis à deux doigts de me retrouver recouverte de plaques d’urticaire sur le cou et les mâchoires.

Heureusement il y a plus grave dans la vie ; heureusement, j’avais fait connaissance avec la crème Apicosma Haute Nutrition de Melvita dont je vous avais déjà parlée et que j’applique le soir en ce moment. Mais j’ai voulu compléter avec une crème de jour différente, l’occasion de tester de nouveaux produits ! J’ai donc jeté mon dévolu sur la marque Dermatherm et sa Crème hydratante apaisante de la gamme Purcalm !

Dermatherm, la marque française avec plein de « sans » dedans

J’aurais pu marquer « avec rien dedans », mais cela vous aurait induit en erreur (et peut-être que cela m’aurait attiré quelques problèmes !). Comme la composition de son nom l’indique (« derme » et « thermes »), Dermatherm propose des produits enrichis en eau thermale, reconnue pour ses nombreuses vertus calmantes et hydratantes pour la peau. On retrouve ce principe chez Avène et La Roche-Posay par exemple. Mais le grand plus de la marque, c’est bien la composition de ses formules :

-          sans conservateurs, grâce à un système de stérilisation UHT breveté (un peu comme le lait)
-          sans huiles essentielles, qui peuvent être irritantes pour les peaux sensibles
-          sans parfum
-          sans alcool
-          sans lanoline
-          sans colorant
-          sans silicone
-          sans PEG

Et le tout certifié Ecocert bien sûr. Impressionnant, n’est-ce pas ? Tout a été pensé pour maximiser l’innocuité du produit et ne garder que l’essentiel pour s’occuper de notre peau. Une vision que l’on retrouve dans toutes les gammes de la marque, qu’elles s’adressent aux bébés, aux peaux grasses, sèches… et sensibles bien sûr !


Crash test : la crème hydratante apaisante Purcalm

Je ne m’attarderai donc pas très longtemps sur la composition de cette crème. Sachez que 100% des ingrédients sont d’origine naturelle et qu’un peu plus de la moitié du produit est composé d’ingrédients bio. Une excellente formule donc, avec en tête de liste INCI, de l’eau florale de camomille bio (apaisante), puis de l’eau thermale de Fumades-les-Bains, de la glycérine hydratante et de l’huile d’onagre (contenant des omégas 6). Je suis en revanche bien incapable de vous dire où sont nichés les omégas 3 cités dans la description du produit...

Le tube paraît grand mais le fond est en décalage
Le packaging est sobre, le but est de donner un caractère pharmaceutique (et donc sérieux) au produit. Le flacon-pompe est parfaitement hygiénique et délivre une quantité généreuse de crème si on appuie à fond dessus (faites attention !). La crème pénètre facilement la peau et l’hydrate parfaitement tout en douceur. Néanmoins, elle ne parvient pas à compenser l’agressivité de mes crèmes anti-acnéiques … et a tendance à me faire légèrement briller au niveau du front ; il vaut mieux d’ailleurs que je poudre la zone pour matifier.

Deux bémols qui ne sont pas catastrophiques en soi : étant donné que ma peau est très asséchée, il aurait peut-être fallu que je me penche sur le baume de la marque, plus nourrissant… Enfin, le flacon paraît immense, mais ne contient pas énormément de crème à cause de son fond creux. Mais pour des peaux sensibles qui ont besoin d’une hydratation quotidienne, cette crème sera parfaite avec un prix vraiment doux : 11 euros environ !

Packaging : 05/05
Efficacité : 04/05
Parfum : sans objet, l’absence de parfum peut plaire… ou déconcerter !
Prix : 05/05

Où se la procurer : environ 11 euros dans votre boutique bio spécialisée, et sur internet dont le site mademoiselle bio.

A vous les studios ! Connaissiez-vous la marque Dermatherm ? En êtes-vous contentes ?